ルーヴル美術館
Le muse´e du Louvre inconnu
Antiquitee´s ee´gyptiennes
Les Antiquités égyptiennes figurent parmi les collections les plus connues du musée ! Elles constituent un véritable mythe. Les deux circuits, thématique et chronologique, sont exhaustifs : rien n'est oublié. Que retenir dans ce foisonnement ? L'emboîtement très évocateur des sarcophages autour du passage souterrain dans le circuit consacré aux tombes ? Une récente exposition a d'ailleurs remis en valeur les chaouabtis, petites statuettes figurant des serviteurs funéraires, disposées à proximité.

Le mastaba (Chapelle de la tombe d'Akhethetep)
©Musée du Louvre/C.Larrieu
 
 
Portrait de jeune femme
©Photo RMN/Gérard Blot/digitalfile by DNPAC
Les petits objets de la vie quotidienne sont un délice, des bijoux aux barques miniatures reproduisant celles voguant sur le Nil. Entrons dans le mastaba  provenant de Saqqara pour nous croire sur place, les parois peintes et tapissées de hiéroglyphes feront de vous un archéologue en puissance !

La section copte conserve quant à elle quelques magnifiques portraits du Fayoum, où de belles dames de l'Antiquité tardive parées de leurs plus beaux bijoux regardent l'éternité.
Antiquitee´s orientales
Frise des archers
©Photo RMN/Hervé Lewandoski/digitalfile by DNPAC
Les Antiquités orientales déploient leurs sortilèges dans l'aile Richelieu. La salle 8 tente de restituer l'atmosphère de l'immense palais de Darius à Suse. Les frises en céramique de couleur turquoise représentant des archers montant la garde comme pour vous accueillir. Un immense chapiteau de colonne à double tête de taureau semble soutenir le plafond. Allez-y lorsque le soleil illumine la salle de part en part, vous croirez retrouver la grandeur de Persépolis.

Une descente dans la salle souterraine 17 s'impose pour vous laisser contempler par les visages des défunts de l'Antiquité tardive. C'est une galerie émouvante, sur petits pilotis, qui évoque la citerne engloutie d'Istanbul. De même, ne manquez pas de ressortir dans l'aile Sully, et de vous poster face aux bustes de calcaire superposés en hauteur, en réalité des stèles funéraires  provenant de Palmyre.

Laissez-vous enfin impressionner par les monumentales statues de taureaux ailés à tête d'homme dans la cour Khorsabad.

Arts de l'Islam
Panneaux aux médeaillons fleuris
©Musée du Louvre
Le département des Arts de l'Islam a été créé en 2003 dans l'aile Richelieu. Son parcours met en valeur toutes les beautés de la civilisation islamique. Vous ferez un voyage entre les lampes de mosquées, les fontaines en mosaïques et les panneaux de bois délicatement marquetés. Vous pouvez vous amuser par exemple à reconnaître les personnages figurant sur un grand récipient en métal argenté et doré appelé << le baptistère de saint Louis >>, provenant de Syrie, salle 8. Il est illustré de multiples détails et calligraphies qui s'enchevêtrent. Ne manquez pas salle 12,  les merveilleux panneaux de faïence d'Iznik, illustrés de fleurs dans les tons de bleu, et mis en valeur par de riches tapis de Turquie. Dans la salle suivante, les armures et les casques amuseront petits et grands.
Antiquitee´s grecques,ee´trusques et romaines
Fragment de la frise du Parthenon
©Photo RMN/Hervé Lewandoski/digitalfile by DNPAC
Les Antiquités grecques, étrusques et romaines sont disposées dans l'aile Denon le long de la Seine. Ces salles offrent une très belle vue sur le fleuve. Pensez aussi à lever les yeux sur les plafonds extraordinaires de l'ancien appartement d'Anne d'Autriche, au rez-de-chaussée. Peintures et stucs dorés ont survécu et forment un très bel écrin aux bustes romains.
Plafond de l'Ancien appartement d'Anne d'Autriche
©Musée du Louvre/E.Revault

De provenance prestigieuse mais parfois ignoré : un fragment de la frise du Parthénon d'Athènes est mis en valeur salle 7. Prenez un moment pour admirer la perfection des draperies des figures, à la finesse inégalée.

Sarcophage des époux
©Photo RMN/Hervé Lewandoski/digitalfile by DNPAC
Trône à décor repoussé
©Photo RMN/Hervé Lewandoski/digitalfile by DNPAC

Les salles étrusques 18 méritent véritablement une halte, non seulement pour apprécier les sarcophages spectaculaires supportant des personnages grandeur nature, mais aussi pour découvrir des objets plus inhabituels tel un trône circulaire en bronze. Détrompez-vous, le département ne compte pas que des statues. Rendez-vous salle 30, galerie des mosaïques, pour découvrir les personnages mythologiques, la faune et la flore des provinces de l'Empire romain. De très rares peintures subsistent également !
Next
La Fondation Claude Monet
© Musée du Louvre / Michel Chassat
Le musée du Louvre en Ligne
<Plan du musée du Louvre>
 

*情報はMMMwebサイト更新時のものです。予告なく変更となる場合がございます。詳細は観光局ホームページ等でご確認いただくか、MMMにご来館の上おたずねください。

backnumber