Francais 日本語
Musée Rodin : Villa des Brillants a Meudonマダムの連載の一部(10館)が本になりました。 back Number
informations 3 2 1

Chers amis,

Pour tous ceux qui souhaitent connaitre la vie intime du célèbre sculpteur Auguste Rodin (1840-1917), allez découvrir son domaine, la villa des Brillants. Située sur les hauteurs de Meudon, commune résidentielle qui se trouve à l'ouest de Paris, elle a conservé encore aujourd'hui, à la fois l'atmosphère de l'atelier et le charme de la maison de l'artiste.

Rodin fait le choix de Meudon car il est facile de rejoindre Paris notamment par le chemin de fer électrifié dès 1901. Ainsi il peut se partager facilement entre ses deux ateliers.
Après avoir loué la villa pendant quelques temps, il l'achète en 1895. Celle-ci, alors entourée de champs et de vignes, jouit d'une magnifique vue sur la Seine et se révèle être un cadre idéal pour travailler. Il s'y installe, à l'âge de cinquante-neuf ans, avec sa compagne, Rose Beuret, une couturière qu'il a rencontrée lorsqu'elle avait vingt ans.

Celle-ci lui sert d'abord de modèle avant de devenir sa maitresse. Il aura avec elle un fils qu'il ne reconnaitra jamais. Cependant après cinquante-trois ans de vie commune et âgé de soixante dix sept ans, il l'épouse en toute discrétion. Souffrant d'une pneumonie, Rose Beuret disparait quinze jours après son mariage. Gravement malade à son tour, l'artiste ne lui survivra que de quelques mois. Ayant fait une donation à l'Etat de son hôtel particulier (l'actuel Musée Rodin), de son atelier et de ses collections, il meurt tristement, dépouillé de toutes ses œuvres dans cette maison vide. Il est enterré aux côtés de sa compagne dans le jardin de la villa. Dominée par la très célèbre statue du Penseur, leur sépulture couverte de lierres est placée devant la façade du château d'Issy.

C'est à Meudon que sera produite une grande partie de son œuvre. Entouré d'une cinquantaine d'assistants (praticiens, ouvriers, mouleurs et tailleurs de pierre), il travaille sans relâche à la réalisation des multiples commandes qu'il reçoit. De nombreux amis et personnalités dont le roi d'Angleterre font le déplacement et viennent lui rendre visite pour admirer ses œuvres. Le célèbre poète autrichien Rainer Maria Rilke (1875-1921) devient son secrétaire et habite sur place pendant quelques mois.

Comme du temps de Rodin, une belle allée d'arbres mène jusqu'à la maison, grande bâtisse carrée de style Louis XIII, faite de briques, de pierres et d'ardoises. Rénové grâce aux photos d'époque, le modeste intérieur ne manque cependant pas de caractère. Au rez-de-chaussée, il comprend un atelier et deux petites pièces aux murs de couleur vert pâle. Tout d'abord, le petit salon meublé très simplement, est agréable et très clair parce qu'étant une pièce d'angle, il donne largement sur le jardin. S'en suit la salle à manger, pièce très conviviale. Sur la table, alors que le couvert y est disposé, un torse en marbre évoque le goût du sculpteur pour les pièces antiques. Sur le mur du fond est suspendue une immense peinture aux couleurs sombres, Hylas et les Nymphes, d'un artiste contemporain de Rodin, Alexandre Falguière (1831-1900). Les chaises et les fauteuils en bois peint de couleur blanche donnent de la gaité à l'ensemble.

A côté se trouve le grand atelier, pièce qui jouxte la maison, dans lequel sont exposés quelques plâtres. Deux vitrines sont consacrées à la collection d'antiques que le sculpteur appréciait particulièrement et qu'il montrait à ses visiteurs. Il avait également installé, au fond de la pièce, un majestueux lit à baldaquin en bois noir sculpté, sans sommier ni matelas, dans lequel il mettait ses œuvres les plus fragiles afin qu'elles soient protégées. Ce grand atelier très lumineux s'ouvre sur une véranda dans laquelle l'artiste et son entourage dinait pendant la période estivale.


Page suivante
haut de page